Naturopathie

Définition de la naturopathie

La naturopathie est l’ensemble des techniques et préventions qui ont pour but de maintenir la santé ou de la rétablir par les moyens offerts par la nature uniquement.

En résumé, l’utilisation de tout ce que la nature met au service de l’homme.

La naturopathie est avant tout une approche globale, une technique d’ensemble qui, revenant aux causes de la maladie, permet au terrain de reprendre son équilibre naturel.

Cet équilibre rétabli, les causes disparaissent et les symptômes s’estompent. Le sujet ayant supprimé les erreurs qui ont provoqué la maladie, cette dernière disparaitra aussi définitivement qu’il ne reproduira pas ses erreurs.

Il y a donc responsabilisation de la personne soignée qui apprend progressivement à se prendre en charge La naturopathie est donc une médecine d’ensemble, une médecine holistique, car elle considère que tout est lié. Elle entre dans la catégorie des médecines douces car elle n’apporte que des remèdes sans conséquences néfastes.

Puisque l’alimentation a pour rôle d’apporter à notre organisme ce qui lui permet de fonctionner normalement, la recherche de l’équilibre alimentaire tient une large place dans les conceptions de la naturopathie.

Cette technique tient également compte de tous les autres éléments de l’existence, du cadre de vie, des habitudes, des conceptions psychologiques, enfin de tout ce qui constitue ce que nous sommes.

Herboristerie

Rôle du naturopathe et code de déontologie

Le naturopathe est avant tout un conseiller, un éducateur de santé. Il apprend à la personne à s’alimenter correctement, à se relaxer, à mieux gérer son énergie et son mental et l’incite à s’adonner à une activité physique régulière.

Le naturopathe ne soigne pas en priorité les symptômes, mais recherche d’abord les causes du déséquilibre général dont les symptômes ne sont que la phase visible. Pour imager, on peut dire que la naturopathie s’occupe de la partie immergée de l’iceberg.

Remontant le fil conducteur de la maladie, le praticien aide le patient à reconstruire un terrain général capable de lutter contre la maladie.

Un code de déontologie régit la conduite des praticiens en naturopathie. Le praticien en naturopathie :

- a pour rôle de conseiller à son patient les moyens qui lui sont propres pour maintenir sa santé ou la retrouver

- recherche les causes du déséquilibre qui a déterminé la maladie, et s’efforce de remédier à ces causes pour faire retrouver à son patient un état de santé

- utilise des méthodes naturelles à l’exclusion de tout médicament

- intègre ses conseils en fonction de l’environnement et des conditions de vie du patient. Le cas échéant, des modifications de ces conditions seront proposées.

- collabore avec tout autre thérapeute dont les méthodes sont complémentaires.

- s’engage à n’appliquer ses conseils que dans l’intérêt de son patient. En outre, les traitements pratiqués le seront toujours avec l’accord de son patient.

Bien sûr, rappelons qu’un naturopathe n’est pas un médecin, et qu’il ne s’y substitue pas. Il n’émet pas de diagnostic et ne prescrit pas de médicaments. Il donne des conseils en hygiène de vie.

 

Les techniques et les principes de la naturopathie

Le naturopathe s’appuie sur 5 grands principes pour se maintenir en santé :

- se nourrir : on citera les aliments mais aussi l’eau et l’oxygène, qui nourrissent les cellules

- savoir éliminer par les 4 sorties du corps se nommant les émonctoires ou organes d’élimination : peau, reins, foie, poumons

- savoir se reposer. Quand le corps est détendu, les organes aussi se reposent. Il est donc important de bien dormir car la nuit, il y a épuration des humeurs, régénération cellulaire, et recharge des énergies.

- équilibrer le mental et le physique : sophrologie, psychothérapie…

- se recharger : l’énergie vitale pénètre dans le corps par la peau (exposition solaire), les yeux, les poumons (air), le tube digestif (aliments crus). Il faut faire circuler cette énergie vitale pour que le corps puisse se recharger.

Pour optimiser la santé, le naturopathe utilise différentes techniques :

- L’alimentation (diététique, nutrition, cures saisonnières, mono diètes, jeûnes)

- La psychologie ou hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, sophrologie, hygiène relationnelle)

- Les exercices physiques ou hygiène musculaire et émonctorielle (gymnastique douce, yoga, stretching, technique Pilates)

- L’hydrologie (utilisation de l’eau chaude, froide, alternée, locale, interne, externe)

- Les techniques manuelles (massages non médicaux de type Californien, coréen, relaxant)

- Les techniques réflexes et énergétiques (réflexologie, reiki, shiatsu, Tuina…)

- Les techniques respiratoires (yoga…)

- La phytologie (plantes revitalisantes, drainantes, adaptogènes) et les huiles essentielles

- Les techniques vibratoires (couleurs, gamme musicale tel le yoga du son).

Herboristerie michel jodoin beloeil 1024x682

 

 

 

 

 

Un praticien de santé naturelle n’est pas un médecin, il ne prescrit pas de médicaments, n’établit pas de diagnostic, et n’arrête pas un traitement en cours. Il donne des conseils en hygiène de vie.